Amendement Coppé-Jacob : un cadeau de Noël pour…

Pour qui? Mais pour tous les antiparlementaristes évidemment!

Petit rappel des faits : dans le cadre du récent débat parlementaire sur une loi visant à instaurer plus de transparence financière pour les parlementaires, le nouveau chef des députés UMP, Christian Jacob, avec le soutien du nouveau chef du parti UMP, Jean-François Coppé, a déposé un amendement visant à supprimer toute sanction pour fausse déclaration de patrimoine à la Commission pour la transparence de la vie politique par un élu soumis à cette obligation. Comme la ficelle était aussi grosse qu’une corde pour pendre la République aux cris de « Tous pourris! », les députés de la majorité ont réussi à corriger le tir, en maintenant comme sanctions pour fausse déclaration, une amende (30.000 euros?) et l’inéligibilité, mais pas la peine de prison prévue (2 ans?).

Si on remet cette décision dans le contexte général de durcissement des lois pénales (on vient juste de voter la loi dite « LOPPSI 2 » qui correspond à un magnifique catalogue liberticide au nom de « la sécurité, première des libertés »), l’abandon de la peine de prison – même si tout cela reste bien symbolique – pour les élus dissimulateurs de patrimoine apparait comme particulièrement (d)étonnant.  La presse régionale elle-même s’en émeut. Et comme dirait Christian Jacob venu défendre son amendement (sur France-Inter ce matin 22 décembre 2010), il est facile de faire à l’occasion « de la démagogie et du populisme faciles ». Sur ce point, le chef des députés UMP me parait bien avoir entièrement raison. Il aurait peut-être été avisé d’y penser avant. Même si le Parlement finissait par revenir  dans la suite du processus parlementaire à une peine de prison (éventuellement plus lourde que celle prévue au départ), le vase est cassé, et cet épisode d’avant-Noël va s’ajouter au déjà lourd dossier de la « République irréprochable ». Cela n’aura pas d’effet en soi sur l’opinion publique, mais cela servira comme une autre illustration des lieux communs antiparlementaires qui trainent de ci de là.

La vraie question du coup, c’est celui de la motivation d’un tel amendement. Je me perds en conjectures.

Incidemment, on a appris parce qu’il a soutenu Christian Jacob d’une déclaration au téléphone que Jean-François Coppé serait en vacances actuellement à… Cuba. Cela me laisse songeur là aussi : pour un libéral aussi affirmé que lui (ne veut-il pas comme Gérard Longuet, supprimer les 35 heures,  la source de tous nos maux!),  s’agit-il d’aller jouir du déplorable spectacle de l’échec du « socialisme qui ne marche pas »? Ou d’aller y préparer le terrain à la transition vers la liberté? Ou fait-il simplement partie de ces (trop) nombreux Occidentaux qui ne se rendent pas bien compte de ce que cela veut dire que faire du tourisme à bon compte dans un pays dictatorial?

Publicités

Une réponse à “Amendement Coppé-Jacob : un cadeau de Noël pour…

  1. La seule hypothèse plausible me semble évidente : Jean-François Copé est un authentique crypto-marxiste, embedded au sein des institutions bourgeoises pour susciter les scandales qui amèneront le peuple à se détourner de la démocratie parlementaire et à engager le processus révolutionnaire.

    Honnêtement, un authentique crypto-marxiste ne s’y prendrait pas autrement. Il éviterait peut-être juste de prendre ses vacances à Cuba, pour ne pas éveiller de soupçons. Une station de ski en Suisse aurait fait l’affaire, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s