Ne pas démissionnez pas « MAM », les oppositions ont besoin de vous!

J’ai déjà souligné à l’occasion de l’affaire Woerth que, depuis les mésaventures du gouvernement Balladur (1993-1995), certains en haut lieu semblent en avoir tiré la conséquence qu’une démission à chaud finissait par nuire au sort du ministère qui perd ainsi des pièces en route sous la foi de soupçons pas nécessairement fondés. La (soit-disant) bonne solution est appliquée depuis à droite avec une louable constance. Tout passe, tout lasse, même une affaire.

Or, j’ai bien l’impression qu’on arrive cette fois-ci à la limite de cette logique : en effet,  les oppositions – les gauches, les centres et l’extrême-droite –  n’ont qu’à se féliciter de ce qui arrive à « MAM ». En effet, à ce stade selon ce que la presse a révélé, aucun fait susceptible d’intéresser la justice n’a été commis  par la Ministre (contrairement aux démissions des années 1990 liés à des soupçons menant à des enquêtes judiciaires). Simplement, on se trouve, comme dans la bonne vieille politique de grand-papa façon IIIème ou IVème  République, face à une énorme erreur politique au sens fort du terme, à savoir proposer d’aider un régime dictatorial  à quelques  jours de sa chute devant la rue. Sauf à vouloir plomber durablement l’image de la France dans le monde arabe et ailleurs, il faudra de toute façon changer de Ministre avant 2012. De ce point de vue, pour le coup, il vaut peut-être mieux attendre que le « printemps arabe », comme on commence à l’appeler, connaisse d’autres rebondissements pour changer à la fois de Ministre et de politique suivie, une fois qu’on y verra plus clair. Il faudra trouver quelqu’un avec un peu de hauteur de vue, et surtout peu marqué par les fréquentations anciennes des dictateurs du sud de la Méditerranée. Pas facile à trouver.

Pour le reste, grâce à la Ministre des Affaires étrangères (et au Premier Ministre), les Français ont eu droit de savoir qu’une bonne partie de la classe politique du pays leur ressemble  : même passion partagée pour les vacances en hiver dans les pays du sud de la Méditerranée. Aller passer les fêtes dans un palace au Maroc, en Égypte ou en Tunisie, bien des « Français moyens » en rêvent quand ils auront gagné au loto. L’héliotropisme l’emporte encore une fois.

 

Publicités

2 réponses à “Ne pas démissionnez pas « MAM », les oppositions ont besoin de vous!

  1. Echec et Mam !

    Je mens donc je suis… c’est le leitmotiv de toute vie…
    Les bruits de couloir… les échanges dans le noir… les trous de serrure pour voir…
    Ni la nappe, ni les couverts, ni même le dessert… ce qui intéresse les gens, c’est ce qui se passe sous la table, pas sur la table…
    Le jeu de cache-cache avec le pouvoir, avec l’argent, avec la vie des uns…pas des autres. Voyeuristes !
    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/echec-et-mam/

  2. @ le journal de personne : moquerie (?) ou ironie (?), mais en l’occurrence s’agissant d’une personnalité en charge de responsabilités éminentes, l’action de révélation engagée par la presse me parait aller bien au delà du simple désir de voir par les « trous de serrure ». Et au total, l’erreur de MAM est aussi visible qu’un discours devant les caméras au Parlement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s