Bonne « Mauvaise année » 2013!

Nous voilà donc en 2013…  pas de fin du monde le 21 décembre 2012, mais un business  au second degré sur cette dernière qui s’avéra lui-même un peu lassant à la longue. Entre mes collègues universitaires rappelant que « la fin du monde » constitue un topos de la culture occidentale et les spécialistes du cinéma profitant avec délectation de l’aubaine et faisant la liste des meilleurs films dans le genre Armageddon, j’ai trouvé cela un peu lourd.

A en croire les signaux envoyés par les politiques en charge des affaires publiques, l’année 2013 sera donc médiocre, pour ne pas dire mauvaise, du point de vue économique et social. Je n’ai pas souvenir d’affirmations aussi peu optimistes sur l’avenir proche de la part de politiques. Tout le monde semble prendre les devants face à une nouvelle annus horribilis et dégager ainsi par avance toute responsabilité. Il est vrai que François Hollande a réaffirmé crânement lors de ses vœux à la nation audiovisuelle rassemblée sa promesse d’« inverser la courbe du chômage à la fin de l’année 2013 ». On verra ce qu’il en sera dans un an. Notre Président sera alors fort dépourvu si cela ne se produit pas.

D’évidence, nous sommes bel et bien entrés en ces années 2010 dans une période nouvelle de l’histoire économique et sociale européenne. Et il faut qu’on se le dise, le niveau du chômage n’y est plus qu’une petite variable parmi d’autres dans le tableau de bord des économies et des sociétés. C’est la première préoccupation des Français selon les sondages, mais ce n’est aujourd’hui qu’un des aspects fort mineurs au demeurant de la vie économique et sociale.  Il n’est que de voir la tonalité du dernier sommet européen de l’année, on y a mis, semble-t-il, l’union bancaire sur les rails, mais de projet européen de lutte contre le chômage, il ne fut nullement question.  Le chômage se résoudra de lui-même avec la reprise naturelle des économies… un jour. Quant aux chômeurs et à leurs proches qu’ils prennent patience… A ce point de résignation face au réel immédiat, je serais tenté de dire « Cui prodest? ». A qui profite le crime? Mais cela serait faire du bien mauvais esprit.

Que ces sombres perspectives officielles ne m’empêchent pas de souhaiter à mes quelques lecteurs une bonne et heureuse année 2013!

Advertisements

6 réponses à “Bonne « Mauvaise année » 2013!

  1. Meilleurs voeux également !

    J’ai la même interprétation de la « courbe » (monotone, croissante) du chômage : la classe politique a bien joué son coup en fixant elle-même l’indicateur par lequel sera évaluée sa performance gouvernementale. Prédiction 2013 : l’Insee, seule institution authentiquement capable « d’inverser la courbe », poussera une belle gueulante au printemps.

    Sur l’Europe, je me permets de signaler cet article du Spiegel, assez bien ficelé et plutôt amusant grâce à ses biographies en un paragraphe.

    • @ Fr: merci!

      Votre pari sur l’INSEE peut avoir du sens, sans compter qu’il va aussi falloir tenir compte du fait qu’à ce stade beaucoup de chômeurs seront découragés et ne rentreront plus dans les cases de Pôle Emploi. Même s’il y a « inversion de la courbe », elle sera contestée parce qu’il existe désormais un immense halo de chômage dans la société qui rend assez obsolète les chiffrages disponibles.

      L’article du Spiegel est effectivement passionnant, et il pose toute la question de la nécessaire publicité de ces débats… Et, en plus, il faut arrêter de travailler la nuit! (On ne pose jamais la question, mais c’est une vieille mauvaise habitude européenne, qui, à mon avis, n’est pas pour rien dans les problèmes rencontrés.)

      • Le travail de nuit est un truc bien maîtrisé – les parlementaires connaissent aussi : la fatigue rend servile, et probablement plus apte au compromis par épuisement. La guerre par d’autres moyens !

        Les sectes et l’armée s’en servent aussi : casser les cycles de sommeil et les rythmes alimentaires limite les capacités cognitives. On a aussi mesuré que la clémence des juges augmente après les repas.

        Je me demande si la bureaucratie européenne joue volontairement sur l’ingéniérie physiologique…

    • @ Fr: sur ce point, je serais moins inquiet. Électoralement, les héritiers du néofascisme vont probablement se prendre une gifle, et d’ailleurs, il n’est même pas sûr qu’ils arrivent à se présenter vu les chausse-trappe de la loi électorale italienne en vigueur.

  2. Piove? Governo ladro!
    Plus sérieusement, à la lecture du projet gouvernemental de notre PM (Le monde de jeudi ou mercredi), j’ai eu peur. J’ai été effrayé par le vide de la colonne, un habillage lexical montrant in fine la perte d’un nombre incroyable de leviers d’action. On peut dire qu’il faut baisser le nombre de chômeurs de 500000, mais aucune précision sur les moyens de le faire si ce n’est une stratégie industrielle ciblée sur des secteurs porteurs (lesquels) et le beau concept écran du patriotisme économique (qu’est ce que ca veut dire, comment l’Etat peut il y donner une impulsion, poser pour moulinex ne fait pas partie des options retenues). J’ai eu l’impression que les seules mesures concrètes annoncées portaient sur des horizons davantage sociétaux, « post-modernistes » (cf.mariage gay) qui ne sont pourtant pas dans la top lsit des réformes prioritaires ressenties.
    En fait, ce que je trouve inquiétant c’est qu’aucune mesure de regain de contrôle a minima de l’Etats sur ses politiques macro-éco ne sont annoncées. Pour imager cette idées, pensons à remplir la piscine qui se vide plutot que de se retrouver dans la situation cartoonesque d’un nageur faisant ses mouvement de brasses en suspension.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s