« L’Europe c’est la paix » (Laurent Fabius, 5 mai 2014)

Ce matin, sur France-Inter, notre Ministre des affaires étrangères, a prononcé le mantra bien connu pour mobiliser les électeurs pour les élections européennes : « L’Europe c’est la paix », en se référant explicitement à ce qui se passait actuellement autour de la crise ukrainienne. J’ai failli en avaler mon café de travers, tellement l’invocation de cette phrase rituelle ce matin a sonné à mes oreilles comme pouvant devenir dans des temps pas trop lointains une moquerie des Dieux à notre égard, une de ces phrases que les historiens se refilent entre eux, non sans cruauté, pour illustrer l’aveuglement des contemporains face à un événement tragique en train de se produire.

En l’occurrence,  il me semble à en juger de l’information publiquement disponible pour tout le monde que l’Union européenne (UE) se trouve partie prenante au conflit avec la Russie sur l’avenir de l’Ukraine. C’est si j’ose dire officiel, puisque l’UE sanctionne la Russie (ce que ne font pas le Brésil ou l’Indonésie par exemple). Toute la politique visant à associer l’Ukraine à l’UE a été (mal) conçue de telle façon qu’elle a (inévitablement) provoqué la réaction que l’on a pu observer depuis quelques mois du pouvoir russe de V. Poutine.

Les deux seuls arguments qui me viennent à l’esprit pour justifier que l’Europe soit la paix, c’est d’une part la survie de diplomaties nationales au sein de l’UE. On dirait ainsi que l’Allemagne essaye de calmer le jeu. La diffusion hier par Bild de l’information, présentée dans ce journal populaire s’il en est au delà du Rhin comme venant des services secrets allemands selon laquelle des dizaines de conseillers issus de la CIA et du FBI aideraient le gouvernement intérimaire « pro-occidental » de Kiev à rétablir l’ordre dans le pays m’a paru comme l’un des signes qu’une partie au moins des dirigeants allemands (économiques? politiques?) essayaient de préserver la paix, puisque c’est valider ainsi les thèses russes sur l’implication directe de certains occidentaux dans l’affaire, c’est partager de fait les torts entre occidentaux et russes sur la présente situation en Ukraine. En somme, notre première chance pour  l’instant, c’est que l’UE ne soit pas complètement unie derrière les va-t-en guerre. Dans le même entretien, L. Fabius insistait lui-même sur l’usage du terme de « partenaire » pour parler de la Russie, pour bien souligner que le dialogue restait ouvert. Cela n’a pas grand chose avoir avec l’UE, mais sans doute beaucoup avec les intérêts (économiques) de la France. D’autre part, il n’y a pas en Europe que l’UE pour représenter les intérêts collectifs du continent, il y a aussi le Conseil de l’Europe, et surtout l’OCSE, cette « ONU-régionale » qui est prévue pour éviter une confrontation directe entre pays membres.  Ces deux organisations régionales constitueront peut-être un instrument pour résoudre la crise.

Espérons en tout cas ne pas finir dans un « L’Europe, c’est la paix » à la manière d’Orwell.

10 réponses à “« L’Europe c’est la paix » (Laurent Fabius, 5 mai 2014)

  1. Pingback: "L'Europe c'est la paix" (Laurent Fab...

  2. Pingback: "L’Europe c’est la paix" (Laurent Fabius, 5 mai 2014) | Blog wordpress de Pierre Ratcliffe

  3. En tout cas, vos comptes-rendus de lecture sur l’UE me motivent davantage pour voter aux élections européennes que les déclarations de L. Fabius.
    Ils sont en effet suffisamment explicites pour en conclure que cette institution technocratique, atlantiste, pro-capitaliste, inégalitaire, irréformable – et j’ajouterai : raciste, turcophobe et russophobe – doit être supprimée.
    Vos comptes-rendus appellent donc logiquement à sortir de l’UE et donc à voter pour des partis politiques qui proposent cette sortie.
    Malheureusement, la majorité des Français sont craintifs et ont trop peur de se retrouver seuls sur un radeau si la France venait à quitter le bateau Europe. Sans compter les déclarations du genre à L. Fabius qui nous promet en filigrane que « sortir de l’Europe, c’est du sang et des larmes »…
    Les européistes ont donc de beaux jours devant eux.

    Pour finir, je ne trouve pas vraiment qu’Orwell veut décrire « L’Europe, c’est la paix » dans « 1984 ». Il est vrai aussi qu’Orwell a écrit beaucoup d’autres livres et que je ne les ai pas lus.

    PS : En tapant « L’Europe, c’est la paix » sur mon moteur de recherche, je suis tombé sur une page web intitulée « ’’L’Europe, c’est la paiE’’.
    Et quand on voit les rémunérations de nos chers eurocrates, je crois bien que même vos articles ne seront pas suffisants pour me décider à aller voter.

    • @Eric Jean : la formule « L’Europe c’est la paix » ne se trouve pas chez Orwell, vous avez entièrement raison, en fait, je faisais allusion aux formules de la « novlangue » qui se trouvent dans 1984, et qui fonctionnent sur l’inversion complète de la réalité par un artifice du langage.

  4. C’est sûr que l’argument date un peu… Voilà pourquoi Joseph Daul, le président des conservateurs du PPE (oui : les conservateurs, c’est dire s’il y a le feu au lac), a utilisé un argument beaucoup plus moderne et tout aussi glamour : l’Europe unie rend le porno beaucoup plus accessible (ben oui, parce que, du temps des frontières, c’était quand même franchement galère). Si après tout ça les gens ne vont pas voter…

    • @vince38 : je n’y croyais pas,mais j’ai retrouvé la référence à laquelle tu fais allusion (AFP via Libération, 15 avril 2014); d’un point de vue philosophique, c’est dans le fond très libéral/libertaire. « Vices privés, vertus publiques », comme disait un philosophe des Lumières.

  5. A propos de l’information « selon laquelle des dizaines de conseillers issus de la CIA et du FBI aideraient le gouvernement intérimaire « pro-occidental » de Kiev à rétablir l’ordre dans le pays », validant « ainsi les thèses russes sur l’implication directe de certains occidentaux dans l’affaire », je me permets de donner le lien d’une vidéo caricaturant cette situation.
    Cette vidéo est très politiquement incorrecte (elle risque de choquer et de scandaliser les âmes sensibles), mais je l’ai trouvée assez ludique :

    • @ EricJean : moi aussi la vidéo m’a beaucoup fait rire, il y avait quelque temps que je n’avais pas revu cette scène utilisée ainsi comme une arme de satire massive. Il vaut mieux rire en effet.

  6. Incroyable le texte de Hollande dans Le Monde…d’une indigence rare…

  7. @madeleine : oui, et de fait, plus personne n’en parle même quelques jours après…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s